Voitures de luxe d’occasion au Maroc : Comment s’articule ce marché ?

Écrit par mekanikus

BMW-Maroc

Le prix moyen d’une voiture d’occasion de luxe au Maroc tourne aux alentours de 200.000 DH contre 70.000 DH pour un véhicule plus “généraliste”. Le tarif moyen pour acquérir une voiture de luxe d’occasion au Maroc est différent selon qu’elle soit proposée à la vente par un particulier ou par un professionnel.

Sur le marché de l’occasion, les voitures de luxe au Maroc s’accaparent pas moins de 22% des ventes. A titre de comparaison, les voitures de luxe représentent environ 14,5% du marché de l’occasion en France, avec un prix moyen deux fois supérieur à un véhicule d’occasion généraliste. Un vendeur commercialise en moyenne 250 véhicules d’occasion premium par an avec une rotation de 91 jours en stock (contre 45 jours au Maroc).

S’agissant de l’âge de la voiture de luxe d’occasion mise en vente au Maroc, il commence à partir de 6 ans chez un professionnel, pour carrément bondir à 12 ans chez un vendeur particulier ! Il convient de préciser que les voitures en provenance de sociétés de location longue durée (LLD) génèrent, à elles seules, pas moins de 17% des ventes de voitures de luxe d’occasion sur le marché national.

Il faut savoir que, plus les voitures premium d’occasion sont récentes et plus elles seront commercialisées en diesel (au Maroc, le parc commercialisé est à 95% en diesel !).

Voici les marques de luxe les plus vendues en occasion au Maroc :
automobiles-premium-maroc
Et voici le top 3 des modèles premium les plus vendus en occasion au Maroc :
voitures-occasion-Maroc
                                                                         1- Classe E / 2- 190 / 3- Range Rover

Notons que la majorité des voitures de luxe proposées à la vente en occasion se trouvent sur la région Casablanca-Rabat.

Notons également que les prix de vente des voitures de luxe d’occasion ont légèrement baissé depuis 2015, à cause notamment du recul des tarifs des véhicules de luxe neufs qui sont impactés par la taxe premium, mais aussi du fait de la multiplication des facilités de paiement encourageant davantage à l’achat du neuf…