Ventes automobiles au Maroc : La rentrée fut morose…

Écrit par Abdelhamid Yahmi

ventes-auto-Maroc

Ces derniers mois, les marocains ne semblent plus aussi frénétiques pour acquérir de nouvelle voitures. Et pour cause, si le mois d’août a pris les airs d’une véritable sinistrose pour les ventes automobiles dans nos contrées et que tout le monde tablait sur la rentrée pour voir les ventes redémarrer, voici que l’on se heurte à un mois de septembre qui est tout aussi morose.

Les tous derniers chiffres communiqués par l’association des importateurs de véhicules neufs au Maroc (AIVAM) démontrent qu’à fin septembre 2018 et en comparaison avec le même mois une année auparavant, les ventes ont littéralement chuté de près de 4% (-3,8%) pour ce qui est du segment des voitures particulières (VP).

Il convient de signaler que le segment des véhicules utilitaires légers (VUL) a tout de même enregistré une performance à deux chiffres, en terminant le mois de septembre par une augmentation significative de 18,04% et en limitant de fait la baisse à -1,73% tous segments confondus.

Sur une base cumulative, c’est à dire du début de l’année en cours à fin septembre 2018 et en comparaison avec 2017, les ventes de voitures particulières sont ressorties en augmentation de +1,89%, à l’heure où le marché dans sa globalité (VP+VUL) a enregistré une croissance de 2,05% par rapport aux 9 premiers mois de 2017.

Interrogés par la rédaction de Mekanikus, les concessionnaires et les marques n’arrivent pas pour l’instant à s’expliquer ces différentes baisses : certains d’entre eux prétendent que l’effet salon Auto Expo a permis de saturer les demandes pour l’année en cours, à l’heure où d’autres affirment que les clients potentiels préfèrent attendre les ristournes et promotions de fin d’année.