Quand Renault Maroc fête la ville de Tanger…

Écrit par mohamed mounadi

Mystérieuse, troublante, mythique, cosmopolite, lumineuse, éblouissante… rarement une ville n’aura suscité autant de qualificatifs aussi dithyrambiques. C’est pourquoi Renault Maroc a décidé de fêter cette ville aux multiples facettes où le groupe au losange est implanté…

Depuis l’inauguration en 2012 de son site dans la ville du détroit, le Groupe Renault Maroc a largement contribué à la nouvelle dynamique de la ville en créant plus de 8 000 emplois directs et jusqu’à 40 000 emplois indirects tout en entraînant dans son sillage une multitude d’entreprises. Fière de son implantation dans la ville d’aujourd’hui, le Groupe Renault Maroc veut exprimer son attachement à ce mythique esprit tangérois, qu’il s’engage à promouvoir.

Portée par cet acteur socio-économique «Tanger mémoires d’une ville» est une action culturelle et citoyenne qui se propose de revisiter cette mémoire culturelle de la ville, en faisant appel à ses illustres enfants de naissances ou d‘adoptions sous forme de témoignages. A l’initiative de l’agence Consensus, une exposition d’affiches géantes (2,30x3m) réunissant une sélection de citations, témoignages ou écrits formulés par ces écrivains à propos de Tanger, accompagnés de photos de leurs auteurs, habilleront du 07 au 28 Juillet 2017 la corniche de Tanger sur un parcours de 200m.

Renault-Maroc-Tanger

Organisée autour d’une scénographie qui s’intègre parfaitement à l’espace, sans occulter la vue panoramique sur la mythique baie de Tanger, cette exposition sera composée de 11 panneaux recto-verso créant, à l’intention des tangérois et des visiteurs étrangers, une promenade culturelle retraçant l’esprit et la mémoire de la ville. Les textes rédigés en arabe, amazigh, français, anglais et espagnols, donneront à tous, l’occasion de retrouver le passé proche d’une ville éternelle qui pose déjà un pied dans le futur.

Il faut dire que depuis l’antiquité, la ville de Tanger a nourri l’imaginaire de tous les peuples de la mare nostrum et bien au delà…Antée, Poséidon, Gaia, Atlas ou encore Hercule, déjà dans l’antiquité hellénique Tanger était au cœur des rivalités sur les cimes de l’Olympe : domaines des dieux de la mythologie grecque. La ville du détroit et sa région sont également citées comme un des sites des exploits d’Ulysse, le célèbre héros du non moins célèbre poème d’Homère, l’Odyssée. Les grottes d’Hercules auraient été alors celle du cyclope Polyphème, fils de Poséidon qui sera éborgné par l’ingénieux Ulysse. Platon a également placé la fameuse Atlantide dans le passage des Colonnes d’Hercule dans son «Timée».

Terre de toutes les convoitises, phéniciens, romains, portugais, anglais, espagnoles… se sont succédés laissant leurs empreintes se mêler aux influences arabo-judéo-amazigh pour créer une cité dont l’Histoire sera jalonnée de rayonnement culture. La créativité, c’est ce que respire Tanger, ensorceleuse et envoûtante au gré des ruelles de la
Kasbah, des dédales du grand Socco, ou sur les hauteurs de la vieille montagne. Ce sont ces confluences historiques qui ont su retenir des artistes de passage et leur imposer de demeurer et de créer dans cette cité mythique.

fanatiques-Tanger-Eugène-Delacroix
L’oeuvre “Fanatiques de Tanger” a été peinte en 1838 par l’artiste Eugène Delacroix. Elle est exposée au musée The Minneapolis Institute of Arts.

La ville a surtout réussi à créer une relation fusionnelle avec des artistes du monde entier tels qu’Antoine de Saint-Exupéry, Bryon Gysin, Edmond Picard, Jack Kerouac, Eugène Delacroix, Henri Matisse, William S. Burroughs, John Hopkins, Paul Bowles, Pierre Loti, Joseph Kessel, Marc Twain, Charles Didier, Paul Morand, Henry de Montherlant, Edouard Montet, Truman Capote, Victor Vernier, Elisa Chimenti, Pio Baroja… ils ont été des dizaines d’artistes à s’y installer, pour un temps ou pour une vie, tant la cité du Nord a su les séduire, les fasciner et inspirer ou bouleverser leurs œuvres.

Aujourd’hui, la ville du détroit est aujourd’hui entrain de retrouver son lustre gagnant une autre dimension plus économique cette fois, et faisant figure de ville modèle où se côtoie le moderne et le traditionnel, la culture et les arts restent cependant inscrits dans l’ADN de cette cité. Plusieurs opérateurs économiques accompagnent cette dynamique à l’instar du Groupe Renault Maroc.