Les moteurs 2 temps plus fragiles que les 4 temps ?

Écrit par Mohamed Mikou

moteur-2-temps-V8

A la question posée dans le titre, la réponse est “oui” ! Statistiquement, les moteurs à 2 temps ont plus de chance de tomber en panne que les moteurs à 4 temps. Pourquoi donc ? Tout simplement parce que, de par son principe de fonctionnement, la course d’un moteur à 2 temps est souvent plus importante à cylindrée égale que celle d’un moteur 4 temps. De fait, la vitesse du piston est plus grande avec des accélérations et des décélérations plus brutales. Les moteurs à 2 temps délivrent d’ailleurs des performances plus élevées à cylindrée égale par rapport aux 4 temps, mais s’usent beaucoup plus vite car les contraintes mécaniques y sont beaucoup plus importantes.

De plus, sur un moteur 4 temps, la lubrification est beaucoup plus “idéale” que sur un 2 temps. Sur un moteur à 4 temps, l’huile utilisée est directement “dirigée” là où c’est nécessaire (principe du “bain d’huile”), à l’heure où un moteur à 2 temps est lubrifié par un mélange essence/huile qui n’est pas homogène et qui empêche le cycle de lubrification de s’accomplir comme il faut au sein du moteur. Ce système de lubrification sur le moteur 2 temps “use” les segments autour du piston et les fait travailler et se déformer plus rapidement, tout en accélérant l’usure des pièces en mouvement.

Autre inconvénient du moteur 2 temps, il est plus polluant et plus gourmand en carburant. D’ailleurs, le moteur 2 temps est de plus en plus interdit en compétition.

D’une façon générale, à cylindrée égale, le 2 temps est 40 % plus puissant que le 4 temps, il est également 20 % plus léger. Il coûte moins cher à fabriquer du fait de sa simplicité (pas d’arbre à cames, de soupapes, de chaîne de distribution, de pompe à huile …). Cependant, le 2 temps consomme environ 35 % de carburant de plus que le 4 temps.