Drive The Future : La nouvelle stratégie de Renault !

Écrit par mekanikus

Renault-Drive-The-Future-Trezor-concept

C’est à travers une vidéo conférence visionnée par des milliers d’internautes à travers le monde que le groupe Renault a annoncé jeudi dernier son nouveau plan stratégique pour les six prochaines années.

Intitulé ” Drive The Future “, ce plan permettra d’atteindre, à terme, un chiffre d’affaires annuel de plus de 70 milliards d’euros, mais aussi une marge opérationnelle de plus de 7 % avec un plancher à 5 %, pour un flux de trésorerie positif chaque année.

Mais en quoi consiste le plan ” Drive The Future ” ?

La vision du groupe Renault s’articule autour d’une ” mobilité durable pour tous, aujourd’hui et demain “. Dans le cadre du plan Drive The Future, le groupe Renault prévoit une hausse de ses ventes de plus de 40% pour atteindre plus de 5 millions de véhicules vendus, en comparaison avec les 3,47 millions de véhicules vendus en 2016.

En parallèle, le groupe compte étendre sa gamme produits, y compris les véhicules utilitaires et les nouveaux véhicules électriques zéro émission, tout en capitalisant sur le succès de sa gamme Global Access. Ce plan entend également capitaliser sur la R&D et les économies d’échelle mondiales tirées de Renault-Nissan-Mitsubishi.

Lors de la vidéo conférence, Carlos Ghosn, Président-directeur général de Renault, a déclaré que Renault était ” désormais un groupe mondial sain et rentable qui envisage l’avenir avec confiance“. Et de préciser que : ” Drive the Future ambitionne de réaliser une croissance forte et durable en tirant parti des investissements dans des régions et produits clés, en capitalisant sur les ressources et technologies de l’Alliance et en améliorant notre compétitivité “.

Calos-Ghosn-CPO-General-Manager-Renault

4,2 milliards de d’euros d’économies…

Le plan inclut notamment l’introduction de 21 nouveaux modèles à moyen terme, mais aussi le renforcement de la présence du groupe en Russie grâce à l’implantation de Renault et des investissements dans AVTOVAZ (Lada). L’entreprise accélérera également ses activités en Chine, avec de nouvelles joint-ventures stratégiques dans les véhicules électriques et utilitaires. Renaut développera aussi ses activités au Brésil, en Inde, en Iran avec des effets d’échelle et l’adoption des technologies de l’Alliance pour soutenir sa croissance.

Pas moins de 4,2 milliards d’euros d’économies devraient être réalisées durant toute la durée du plan. Le groupe mettra en place des plateformes communes de production pour pas moins de 80 % de ses véhicules. Il investira également dans la R&D pour près de 18 milliards d’euros sur une période de six ans, bénéficiant aussi de l’effet multiplicateur généré par l’Alliance. Renault s’attellera désormais à ne produire que des véhicules connectés sur tous ses marchés clés. Pas moins de 15 modèles de véhicules autonomes seront bientôt proposés sur plusieurs marchés.
Enfin, la marque au losange compte proposer de nouveaux services de mobilité, notamment une mobilité à la demande « Ride-hailing » et une offre de robots-taxis à l’issue du plan mis en place.

Pour visionner la rediffusion de la vidéo conférence cliquez sur le lien suivant.