Dashcams au Maroc : Existe-t-il vraiment un marché ?

Écrit par Mohamed Mikou

dashcam-Maroc

Existe-t-il vraiment une clientèle pour les dashcams au Maroc ? Les dashcams sont des caméras embarquées au seins des véhicules qui filment l’extérieur (avant et arrière) et parfois l’intérieur aussi du véhicule, constituant ainsi un moyen puissant de preuve en cas de vandalisme sur votre voiture, d’accident ou de délit de fuite.

La réponse est qu’il n’existe pas encore, pour l’instant, de vrai marché pour les dashcams au Maroc, du moins chez le client particulier marocain, et ce bien qu’il semble que beaucoup d’entreprises et de professionnels commencent de plus en plus à adopter de tels produits.

Pour l’anecdote, il faut savoir que c’est dans les Pays de l’Europe de l’Est et en Russie, que le marché des dashcams a vu le jour. Excédés par les tentatives d’escroqueries et les pensions d’invalidités, les automobilistes comme les professionnels (Assureurs, Industriels, Sté de transports, …) de ces pays ont fini par adopter en masse de tels dispositifs.

Dashcam-Maroc 2

Un peu partout en Europe, les dashcams se sont également démocratisées. Très vite, les plus grandes compagnies d’assurances,  dans tout le continent européen, ont senti l’intérêt de s’associer avec des marques connues de dashcams, pour les inclure dans leurs offres.

Au Maroc, le phénomène des dashcams demeure encore grandement méconnu du grand public. Au jour d’aujourd’hui, seules quelques vidéos marocaines prises avec des dashcams commencent à circuler timidement sur la toile, créant le buzz autour de certaines tentatives d’escroqueries, d’actes de vandalisme sur des véhicules à l’arrêt, ou filmant des accidents ou ” quasi-accidents ” sur nos routes.

Quant aux marques de dashcams présentes au Maroc, il n’en existe encore que très peu dans un secteur de niche où sévit beaucoup d’informel et de contrefaçons. Le marché des dashcams au Maroc n’est donc pas assez structuré comme nous l’explique Ayoub Bellarab, Directeur Général Maroc, de la marque Sud-coréenne « Blackvue », l’un des top 10 mondiaux pour ce type de produits.

Fuite dans un péage d’autoroute au Maroc filmée avec une dashcam : 

Contacté par Mekanikus, Bellarab a expliqué que : « les dashcams existent au Maroc depuis un peu plus de trois ans, mais de manière non structurée. Lorsque nous sommes arrivés au Maroc, la stratégie de Blackvue Maroc, était de s’orienter  d’abord vers le  segment professionnel. Notre société a donc commencé à équiper en dashcams plusieurs professionnels de la place (Industriels du ciment, Pétroliers, Transporteurs Routiers, Administrations…), ainsi qu’une grande partie de la  flotte de ces derniers (voitures de service, transport personnels, camions…) “.

Et de poursuivre : ” Une grande partie de cette flotte est désormais équipée par nos soins de dashcams de marque « Blackvue », et nous en sommes très fiers… Quant au  segment particulier, un grand réseau de distribution a été créé il y’a un peu plus d’un an, sur Casablanca, Tanger et Marrakech. Nous envisageons d’étendre notre réseau à d’autres villes du Royaume d’ici la fin de l’année… ».

Bien qu’encore tâtonnant, le marché des dashcams au Maroc a un bel avenir devant lui, vu le potentiel et la croissance rapide du parc automobile marocain, à condition toutefois que les mentalités évoluent.